Sélectionner une page

Tous les matins à mon réveil, la première chose à laquelle je fais face est moi-même. Généralement, je n’aime pas trop ce que je vois. C’est même parfois déprimant…

Depuis mon adolescence, j’ai souvent dû me battre contre la mélancolie et la dépression. Laura, elle, est très différente. Elle est naturellement beaucoup plus positive que moi et voit le verre à moitié plein. J’aspire au jour où je n’aurais plus à combattre avec cela au quotidien, mais je commence à l’accepter et même à en être reconnaissant parce que ça me pousse toujours plus vers Dieu. Comme Paul, j’apprends à « me plaire dans les détresses, car c’est quand je suis faible que je suis fort ».

Nous devenons ce que nous contemplons ou regardons. Nous sommes des imitateurs. C’est pourquoi, regarder à notre “faux nous” ne nous apporte pas grand-chose… C’est comme si nous étions dans une salle remplie de miroirs déformants tout en ayant oublié à quoi nous ressemblons en réalité. Rappelons-nous la scène dans le Roi Lion où le jeune prince Simba vit en exil sous une fausse culpabilité. Un jour, il regarde son reflet dans un étang :



Tout d’abord, il ne voit que son propre reflet. Mais ensuite, il discerne peu à peu le visage de son père dans le sien. Son père lui dit : « Tu as oublié qui tu es, tu es mon fils ! ». Le psaume 23 : « Il me conduit près des eaux calmes, Il restaure mon âme » pourrait être paraphrasé : « Dans le reflet des eaux calmes, mon âme est restaurée ».

Jésus a dit : « Si tu m’as vu, tu as vu le Père ». Jésus n’est pas seulement un exemple pour nous, mais Il est l’exemple de nous. Il est le plan original que l’Architecte a dessiné pour nos vies. Nous oublions parfois qui nous sommes, au point de nous créer des « faux nous ». Mais Dieu n’oubliera jamais notre caractère unique et véritable qu’Il nous a donné à chacun en nous créant à son image. Nous devons continuer à fixer nos yeux sur Jésus, l’auteur et le perfecteur de notre foi.


Regarder à Jésus guérit de notre amnésie, nous ouvre les yeux sur qui est Dieu et sur qui nous sommes.


C’est pourquoi, j’apprends à prendre l’habitude tous les matins de ne pas regarder trop longtemps mon « faux moi », mais plutôt de regarder rapidement à Jésus. C’est là que je me rappelle qui je suis réellement. J’essaye de regarder les autres de la même manière pour percevoir qui ils sont en Christ.


Chants pour accompagner cette méditation : 

 

« Nous tous qui, le visage découvert, contemplons comme dans un miroir la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en la même image, de gloire en gloire, comme par le Seigneur, l’Esprit. » 2 cor 3 v.18

 

« Aux confins de la terre, tous les peuples du monde se souviendront de l’Eternel. Tous, ils se tourneront vers lui, et toutes les nations se prosterneront devant lui. » Psaume 22 v.28

 

Jésus, merci d’être venu, de m’avoir trouvé pour me révéler chaque jour qui est le Père et qui je suis.

 

Chris